Pourquoi la pâte Fimo 3/4

Maintenant que vous avez votre endroit pour travailler et le matériel de base, voici les petites astuces que j’ai glané au fil du temps.

  • 1) La pâte est devenue trop dure !

il y a deux techniques, la première est l’achat d’un pain spécial qui se mélange à part égale pour radoucir la pâte voulue (cette technique marche avec une pâte un peu trop dure mais non cassante), La deuxième consiste à utiliser la Fimo liquide en petite quantité que l’on ajoute à la pâte, très utile quand celle-ci est cassante, il faut la mélanger et écraser en ajoutant petit à petit de la Fimo liquide jusqu’à obtention d’une pâte souple (on se croirait dans une recette de cuisine héhé)

  • 2) consistance de la pâte.

Pour bien travailler cette pâte il faut qu’elle soit bien malaxée et souple car lorsqu’on la passe au laminoir bien souvent si celle-ci n’est pas bien malaxée se cassera aux extrémités surtout si vous avez besoin d’une grande surface.

  • 3) Comment modeler ?

Souvent on va utiliser les doigts pour former les masses mais aussi quelques outils pour affiner le travail comme les dotting à bout rond ou les aiguilles pour former les creux. Votre sens artistique vous aidera pour visualiser les formes que vous souhaitez mais commencer toujours par des masses qui construiront la base de votre création pour ensuite ajouter des détails petits à petits, il n’est pas évident de démarrer tout de suite une forme avec les détails en premier car au fur et à mesure que l’on avance les détails risque de disparaître et on perd un temps considérable à les refaire.

  • 4) les finitions.

Pour qu’il ne reste pas de traces de doigts sur la pâte avant de la cuire, un léger coup de lingette bébé ou le frottement du doigt sur la surface peut diminuer grandement les traces. Attention, ne plus toucher après cette application sinon les traces reviennent de plus belle !

  • 5) la cuisson.

Pour moi j’utilise mon four électrique à 110° durant 25 à 30mn selon l’épaisseur de la pâte, éviter la chaleur tournante, je vérifie parfois à mi-cuisson si une pièce n’a pas bougé. Je pose généralement mes créations sur une plaque en verre et dessous une plaque de liège un peu plus grande que le verre ainsi je peux récupérer le tout sans me brûler. Une fois cuit, j’attends le refroidissement total avant de manipuler la création car la pâte encore tiède peut se casser facilement. Il arrive parfois de pré-cuire certains éléments pour mieux construire sa création, en général on pré-cuit 10mn mais il faut manipuler avec attention car la pâte est cassante. puis une fois le projet terminé on ajoute le temps (20/30mn) tout en surveillant que la pâte ne brûle pas (couleurs qui changent).

  • 6) Les détails

La peinture acrylique est parfaite pour ajouter des détails, et un vernis de finition pour éviter que la peinture se retire. Pour le pastel sec vaut mieux le faire avant la cuisson et après refroidissement totale, appliquer un vernis.

Voilà quelques astuces pour vous aider dans vos création en Fimo. Amusez-vous bien les trésors et on se retrouve dans 15 jours pour voir les sites et créatrices que je suis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :