fbpx

Le matériel pour travailler la Fimo

Lorsqu’on se lance dans la création, il faut naturellement une base de matériaux et d’outils pour pouvoir travailler, un peu comme la liste des fournitures d’école, pas besoin de dépenser des sommes incroyables ni d’avoir le must du must, juste quelques outils de bonne qualité achetés dans des boutiques tel Cultura, Graphigro (appelé aussi Rougier&Plé) ou sur internet voir même de les fabriquer ! Le but est que les outils puissent être adapté à vos créations et à votre manière de travailler, qu’ils soient achetés ou créés. Pour ma part, j’ai pas mal acheté et créé d’outils au départ pour finir par en utiliser que quelques uns, les autres étant soit trop spécifique, soit pas adapté à ce que je créais.

Alors voici une liste exhaustive des outils indispensables pour bien démarrer :

  • la pâte Fimo : en pain de 75g vous avez une multitude de couleurs qui vous est proposée, la pâte est un peu dur à modeler au départ surtout si elle est restée longtemps dans le magasin ou en stock avant d’atterrir sur votre table d’atelier ! Si elle est trop dure, Il est possible de la ramollir avec la fimo liquide en malaxant bien. – En pain de 1kg il y a moins de choix de couleurs mais est plus rentable côté prix si vous utiliser souvent certaines couleurs et le blanc ainsi que le noir sont très souples par rapport au petits formats.
  • il existe d’autres marques de pâte polymère tel Cernit (un peu moins cher), Super sculpey (plus professionnel) que je n’ai pas encore osé essayé, mais il y a pleins de tuto sur Youtube qui pourraient vous aider sur le choix. Pour l’instant je me cantonne à Fimo afin de bien maîtriser la technique et la manière de la peindre.
  • les outils de modelage : Au départ le modelage se fera avec les mains mais on se rend compte très vite qu’on laisse des empreintes sur la pâte et vu qu’on est un peu (beaucoup) maladroit au départ, on a tendance à appuyer trop fort et l’empreinte est plus difficile à effacer, donc quelques outils qui se rapproche du doigt seront les compagnons idéaux pour ces premières créations :
  • les outils spécifiques : Parfois pour se faciliter le travail, il est bon de créer ses propres outils, par exemple, pour que je puisse créer des petites pièces d’or, j’utilise une pic de barbecue et un embout de lacet en métal. une vieille brosse à dent permet de faire des effets de matière comme le peigne à poux ! Des emporte-pièces ou un compas pour réaliser des formes simples… Et bien sûr le tapis en silicone et la petite plaque de verre pour travailler la pâte.
  • Pour ma part voici les outils que j’utilise le plus souvent :
  • Et bien entendu, le laminoir (ou machine) à pâte pour faire de joli dégradés ou avoir une surface plane parfaite ! Pour nettoyer la pâte lorsqu’il y a trop de poil, de poussière ou de trace de doigts et pour nettoyer mes outils, j’utilise des lingettes bébé ou de l’eau de toilette sur des coton tiges pour certains détails. l’alcool à 70° fait aussi l’affaire (faut aimer l’odeur…)
  • Parfois je crée des moules pour reproduire certaines formes complexes ou j’utilise des rouleaux de PQ (vive le recyclage)… parfois il m’arrive de poncer certaines parties de pâte Fimo cuite avec du papier de verre très fin.
  • Et pour finir j’utilise de la peinture acrylique ou du pastel pour peindre la Fimo. Pour l’acrylique on peut peindre avant ou après la cuisson, pour le pastel vaut mieux peindre avant cuisson. Et bien sûr, plusieurs formes de pinceaux pour peindre.
  • Voilà, vous avez ce qu’il faut pour démarrer en toute tranquillité la pâte polymère. Osez essayer, rater, re-essayer car c’est comme ça qu’on progresse. Amusez-vous bien, créez comme vous le voulez 😉 Bonne journée les mouss.